Bernard Reyboz

" Les champs labourés sont à l'origine de ce travail. L'organisation en sillons bien rangés de milliers de signes soulevés par le soc d'une charrue me rappelait mes pages d'écolier sur lesquelles j'ai passé beaucoup de temps à aligner en pleins, en déliés et en ratures toutes les lettres d'un alphabet mystérieux dont je ne comprenais pas la valeur mais qui me séduisaient par l'odeur de l'encre et la petite musique de ma plume qui les dessinait. "     B.R.