Bernard Reyboz

" Mon attrait pour les galets fut si fort qu'ils m'ont amené à m'y interesser de très près. Cela s'est traduit par une série de tableaux et dessin exécutés dans la meilleure technique du trompe-l'oeil dont disposaient mes mains à cette époque." Au fil des années le travail sur les galets se révèle en 3 dimensions pour nous offrir ..."des volumes habillés de symboles, d'écritures, de signes "organiques"...des volumes devenus supports graphiques pour une autre destination plus proche de l'expression, de l'interprétation et de l'imaginaire. Durant cette période, l'objet qui m'inspirait mystère, patience et respect, s'est proposé comme un jeu. Plus tard, ces volumes se sont vidés de leurs signes pour devenir "objet minéral mort", objet "brûlé", "noirci" par le fond de la terre puis rejeté sur elle pour constituer les nouveaux paysages. "    B.R.