Bernard Reyboz

" C'est à mon insu que les TRIPODES sont arrivés dans mon atelier.

A l'époque je travaillais sur les monolithes et les champs de percussions. Dans un moment de distraction, j'ai modelé avec de la terre un petit sujet à trois pattes surmonté d'un long cou qui portait une spirale. J'ai déposé ce sujet dans un coin de mon atelier et je suis retourné à mes occupations optiques et minérales.

Quelques mois plus tard, dans un moment de plus grande distraction, j'ai repris la terre et modelé des centaines de sujets de 5 à 10 cm de haut, tous avec trois pattes, avec un symbole abstrait en guise de corps ou de tête. Je les ai installés sur des plaques de bois, disposés bien en ligne les uns à côté des autres comme une collection; c'était les premiers recensements. "   B.R.